"GiorcesBardo33-2" di Giorces - GiorcesBardo33-2.JPG modified by SuperManu. Con licenza CC BY 2.5 tramite Wikimedia Commons.

Tourisme ne devrait pas rimer avec le terrorisme

Le terrorisme a frappé encore, visant  une autre fois notre secteur : le tourisme, attaquer  un groupe de touristes étrangers -des touristes de croisières – dans le premier et le plus important musée  de la voisine Tunisie n’ etait pas une simple coincidence.
La dernière année, 250 navires de croisière ont débarqué 600 000 touristes sur la côte tunisienne,  qui sont restées un bastion de tranquillité, même dans les moments les plus tendus des émeutes arabes.  Maintenant c’est probable que les Américains ,les Européens du nord, et tous les touristes en général ne font plus confiance non seulement à Afrique du Nord mais à tout le Méditerranée.

Les professionnels du secteur et diverses études de marché montrent qu’un grand pourcentage de touristes tient compte de la menace terroriste lorsqu’il doit choisir la destination d’un voyage ou le lieu de vacances. Apres une nouvelle attaque terroriste, les gens ont tendance à ne pas considerer cela comme un événement unique et exceptionnel mais ils tendent à généraliser le phénomène. Un accident d’aviation signifie pour nombreuses personnes éviter de prendre l’avion pour une période de temps. Une attaque terroriste dans un endroit génère la panique et le désir de supprimer la zone géographique attaquée de leurs itinéraires touristiques.

Je profitte de l’occasion pour faire une réflexion plus vaste sur le thème de la fragilité du secteur du tourisme dans ces derniers temps : trop souvent, le thème terrorisme finit par être associés, inconsciemment, à des oppositions idéologiques et religieuses et même politiques par les operateurs du secteur touristique eux-mêmes. La sécurité reste un droit primaire et  toutes les mesures nécessaires pour l’assuer doivent être prise, mais nous ne devons pas céder aux terroristes et à la crainte, nous ne devons pas nous abandonner au désespoir, c’est bien ca le but du terrorisme.

Une pensée  aux victimes de Tunis et  leurs familles, en particulier, à nos concitoyens  de Turin, mais pour les honnorer nous devons continuer à travailler comme et plus qu’avant pour développer le tourisme dans toutes ses formes et à rendre utiles les avantages économiques et culturels qu’il en  porte.
J’invite tous les operateur de notre industrie pour faire en sorte que le tourisme ne rime jamais avec le terrorisme.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *